Informations collectées sur les drones libres

Sites sur les drones :

  • Conservation drones, un site fournissant des informations sur les drones à bas coût pour les missions en lien avec la protection de l'environnement.

Auto-pilotes et électronique embarquée :

  • APM 2.5+ sur une carte tout-en-un, utilisé notamment par les projet ArduPlane et ArduCopter. Processeur ATmega2560 (Atmel 8 bits, 16 MHz, 8 ko SRAM, 256 ko Flash).
  • Paparazzi, auto-pilotes basés sur divers processeurs, le plus puissant étant un STM32 (construit sur un cœur Cortex-M4F à 168 MHz). Mais la plupart des cartes sont à réaliser par soi-même. La seule qui soit vendue prémontée est la UmarimLite v2 dont le kit complet est très coûteux.
  • PX4, composé de la carte principale PX4FMU et de la carte d'entrées/sorties PX4IO. Il faut ajouter un module GPS, celui recommandé étant le 3DR GPS uBlox LEA-6. Processeur Cortex-M4F (ARM v7 32 bits, 168 MHz, 192 ko SRAM, 1024 ko Flash).

Exemples :

Stations de contrôle au sol :

Appareil photographique :

  • Canon Hack Development Kit, firmware alternatif libre pour appareils photographiques Canon, utile par exemple pour commander l'appareil depuis l'auto-pilote. Voir aussi ce qu'il est possible de faire avec les bibliothèques supportant le protocole PTP telles que libgphoto2 et libptp2. Est-il par exemple possible d'injecter des méta-données sur la position GPS, le cap du drone, l'altitude, les angles de roulis et de tangage au moment de la prise de vue, … ?
  • Modèle envisagé : Canon A220, bon rapport qualité/prix, léger (~115 g) mais il ne semble plus vendu.